Retour aux articles

Achat d’un chalet: ce qu’il faut savoir

Vous aimeriez acheter une résidence secondaire? Entre le rêve et la réalité, vous risquez de rencontrer quelques embûches, à commencer par celle du financement. Obtenir un prêt hypothécaire pour une résidence secondaire est plus complexe que pour une résidence principale. Voici ce que vous devez savoir.

Quel est votre objectif?

Avant de commencer vos recherches sur Centris.ca, interrogez-vous sur les raisons qui vous poussent à faire l’achat d’une résidence secondaire :

  • Voulez-vous quitter la ville à la retraite et vous installer en permanence dans votre résidence secondaire?
  • Avez-vous simplement besoin d’un endroit de repos en famille les fins de semaine, près des pentes de ski, et pendant les vacances?

Le type d’utilisation que vous ferez éventuellement de votre chalet ou résidence secondaire déterminera le type de propriété recherchée. Cela entraînera des conséquences sur le type de financement disponible.

Un prêt hypothécaire?

Quand on achète une résidence principale, il est relativement simple d’obtenir une hypothèque. La banque vous accordera un prêt hypothécaire en fonction de votre solvabilité et de la valeur de la maison.

Quand il s’agit d’une résidence secondaire, vous pouvez aussi obtenir une hypothèque. Mais cela pourrait être plus difficile s’il s’agit d’un simple chalet. En fait, « plus un chalet ressemble à une maison ordinaire, plus il sera facile d’obtenir un prêt hypothécaire », souligne le site Les Affaires. « Des éléments comme l’accessibilité, l’hivernage et l’eau potable sont des éléments clés que les prêteurs rechercheront. »

Autre différence entre le financement d’une résidence principale et secondaire : un prêt pour votre maison à la campagne ne peut dépasser 90 % de sa valeur, par rapport à 95 % pour votre maison principale.

Utilisez la valeur nette de votre maison

Les institutions financières sont souvent plus exigeantes quand il s’agit d’acheter une résidence secondaire. Une option valable consiste à profiter du refinancement hypothécaire, c’est-à-dire à vous servir de la valeur nette accumulée dans votre résidence principale pour financer l’achat de votre deuxième maison ou chalet.

La valeur nette d’une propriété est la différence entre la valeur marchande et la dette qu’il vous reste à rembourser. Si, par exemple, votre maison vaut 800 000 $ et que le solde de votre prêt hypothécaire est de 200 000 $, sa valeur nette est de 600 000 $. C’est ce montant que vous pouvez utiliser en partie pour obtenir un prêt hypothécaire.

Certaines banques vous offriront aussi une marge de crédit hypothécaire, qui peut vous servir à conclure une transaction.

La fiscalité d’une résidence secondaire

L’imposition d’une résidence secondaire est différente de celle d’une résidence principale. Quand vous vendez votre maison principale, la plus-value obtenue est exempte d’impôt. Ce n’est pas le cas pour une résidence secondaire : le profit obtenu lors de la vente sera imposé.

Faites-vous accompagner

Si vous cherchez une résidence secondaire,

Quel est votre objectif?

Avant de commencer vos recherches sur Centris.ca, interrogez-vous sur les raisons qui vous poussent à faire l’achat d’une résidence secondaire :

  • Voulez-vous quitter la ville à la retraite et vous installer en permanence dans votre résidence secondaire?
  • Avez-vous simplement besoin d’un endroit de repos en famille les fins de semaine, près des pentes de ski, et pendant les vacances?

Le type d’utilisation que vous ferez éventuellement de votre chalet ou résidence secondaire déterminera le type de propriété recherchée. Cela entraînera des conséquences sur le type de financement disponible.

Un prêt hypothécaire?

Quand on achète une résidence principale, il est relativement simple d’obtenir une hypothèque. La banque vous accordera un prêt hypothécaire en fonction de votre solvabilité et de la valeur de la maison.

Quand il s’agit d’une résidence secondaire, vous pouvez aussi obtenir une hypothèque. Mais cela pourrait être plus difficile s’il s’agit d’un simple chalet. En fait, « plus un chalet ressemble à une maison ordinaire, plus il sera facile d’obtenir un prêt hypothécaire », souligne le site Les Affaires. « Des éléments comme l’accessibilité, l’hivernage et l’eau potable sont des éléments clés que les prêteurs rechercheront. »

Autre différence entre le financement d’une résidence principale et secondaire : un prêt pour votre maison à la campagne ne peut dépasser 90 % de sa valeur, par rapport à 95 % pour votre maison principale.

Utilisez la valeur nette de votre maison

Les institutions financières sont souvent plus exigeantes quand il s’agit d’acheter une résidence secondaire. Une option valable consiste à profiter du refinancement hypothécaire, c’est-à-dire à vous servir de la valeur nette accumulée dans votre résidence principale pour financer l’achat de votre deuxième maison ou chalet.

La valeur nette d’une propriété est la différence entre la valeur marchande et la dette qu’il vous reste à rembourser. Si, par exemple, votre maison vaut 800 000 $ et que le solde de votre prêt hypothécaire est de 200 000 $, sa valeur nette est de 600 000 $. C’est ce montant que vous pouvez utiliser en partie pour obtenir un prêt hypothécaire.

Certaines banques vous offriront aussi une marge de crédit hypothécaire, qui peut vous servir à conclure une transaction.

La fiscalité d’une résidence secondaire

L’imposition d’une résidence secondaire est différente de celle d’une résidence principale. Quand vous vendez votre maison principale, la plus-value obtenue est exempte d’impôt. Ce n’est pas le cas pour une résidence secondaire : le profit obtenu lors de la vente sera imposé.

Faites-vous accompagner

Si vous cherchez une résidence secondaire, faites équipe avec un courtier immobilier. Celui-ci vous aidera à trouver la propriété qui répond à vos besoins. Il vous aidera aussi à y voir clair dans toutes les démarches entourant l’achat d’une résidence secondaire.

. Celui-ci vous aidera à trouver la propriété qui répond à vos besoins. Il vous aidera aussi à y voir clair dans toutes les démarches entourant l’achat d’une résidence secondaire.

Sources: Centris